Click on the flag to choose the language.

STRASBOURG  4 MAY 2016

Les conséquences du pacte politique entre l'Union européenne et la Turquie sur le destin des réfugiés accueillis en Grèce et en Turquie

La Conférence des OING dénonce la signature de l'accord entre l'Union européenne et la Turquie et le traitement des réfugiés accueillis en Grèce et en Turquie et des actes contraires au droit international et au respect de la dignité humaine. La Conférence rappelle aux Etats membres du Conseil de l'Europe leurs engagements en vertu des traités internationaux. 

Communiqué de la Conférence

Français avec sous-titres en anglais

Les migrants ne sont pas contents de s’arrêter chez nous, ils cherchent le nord de l’Europe. Certains roumains s’opposent parce que cela changerait la composition de l’Europe. Mais il faut aussi pratiquer l’hospitalité chrétienne, comme le disait le pape. (Mais le pays est à majorité orthodoxe).

Nous avons une longue histoire avec les turcs qui ont représenté pour nous une menace, bien qu’on ait aussi une population turque bien intégrée, avec une tradition de coexistence pacifique. Il y a eu aussi une migration arabe dans les grandes villes, pour faire les études, de médecine par exemple. Mais cette fois-ci l’arrivée est massive. Les chrétiens européens doivent avoir une parole d’hospitalité, mais il faut aussi négocier la situation  dans les pays arabes.