Click on the flag to choose the language.

Les scandales d’abus sexuels créent une situation nouvelle et nos mouvements sentent la nécessité d'agir. Mais comment? L’objectif de ce forum d’échanger des expériences en réponse à l’appel du pape du 24 août 2018. (Pour les autres langues, cliquer sur le drapeau à gauche).

Pour lire les articles dans d'autres langues, cliquer sur le drapeau correspondant à gauche.

Le Mouvement Chrétien de Cadres et de Professionnels de Madagascar est constitué de membres issus du milieu professionnel libéral et des cadres du service public et du secteur privé. En trente années d’existence, MCCP Madagascar a traversé différentes périodes, dans sa vie de mouvement (création, évolution au sein de l’instance nationale de l’Église, extension géographique) mais aussi face à tous les aspects de la vie socio politique et socio-économique nationale. En effet, les politiques socio-économiques, culturelles ou environnementales appliquées par les régimes qui dirigeaient Madagascar successivement ainsi que les leçons communiquées par l’Église à travers les encycliques des Papes ou les lettres des Évêques ont influencé les actions entreprises par le mouvement.

Historique du mouvement : du MIEC au MCCP

Le Mouvement Chrétien de Cadres et de Professionnels (MCCP) de Madagascar a été créé à l’initiative des anciens étudiants membre du Mouvement International des Étudiants Catholiques (MIEC). Devenus cadres, ils ont senti la nécessité d’un engagement chrétien en milieu intellectuel et professionnel et d’un accompagnement pastoral adapté.

Le Saint Pape Jean-Paul II nous invite tous à être promoteurs d’une nouvelle évangélisation mieux saisie par tout un chacun. Apporter la lumière de l’Évangile et incarner le message du Christ dans la vie professionnelle à tous les niveaux: voilà l’option fondamentale de chaque cadre chrétien

Le petit germe initial est maintenant devenu un arbre grâce aux efforts consentis par les responsables dévoués aussi bien laïcs que religieux. L’équipe première s’est élargie et de nouveaux membres se sont intégrés. Outre celle d’Antananarivo, des équipes sont déjà actives dans les deux tiers des vingt et deux des diocèses que compte Madagascar. Actuellement, le MCCP Madagascar regroupe environ 400 membres répartis dans plusieurs dizaines de paroisses à travers tout le pays.

Une organisation adaptée à l’évolution du mouvement

Étant un mouvement d’Église, le MCCP Madagascar a pour but de promouvoir l’évangélisation en apportant la bonne nouvelle aux cadres supérieurs, aux cadres dirigeants et aux professionnels libéraux. « Je t’ai établi comme lumière pour les nations afin que tu apportes le salut au bout du monde » (Is. 49, 6). Chaque membre contribue à l’atteinte de cet objectif en (i) témoignant sa foi chrétienne à travers des actes et des paroles, (ii) veillant au bonheur de son foyer (harmonie du couple, éducation des enfants).

Avec l’expansion du mouvement, il a fallu mettre en place des structures à multi niveau (paroisse, diocèse et national) et développer des documents servant à mieux coordonner les actions de toutes les équipes et se conformer aux règles ecclésiastiques.

Un « congrès national » est organisé tous les trois ans. Outre le débat sur un thème principal, cette assemblée sert également à renouveler les membres du bureau national ainsi qu’à définir les orientations et à établir les plans d’actions du mouvement pour les trois prochaines années. Lors du dernier congrès du MCCP en 2017, le thème traité est tiré de l’encyclique du Pape « Laudato Si » et le plan d’actions produit pour la période 2017 - 2020 est focalisé sur l’environnement.

De plus, une réunion de coordination annuelle avec les membres du bureau national et les représentants des équipes des diocèses et des paroisses sert à établir le rapport de l’année passée et le programme de l’année en cours, programme basé sur le plan triennal établi lors du dernier congrès national. En vue de conserver la mémoire du mouvement, tous les travaux sont édités périodiquement sur des supports écrits à savoir la feuille du compte-rendu mensuel et le bulletin de liaison semestriel IDEES (Information - Documentation - Évangélisation - Éducation – Sensibilisation).

Le MCCP forme ses membres

Le MCCP offre un espace de recherche et de formation basé sur la doctrine sociale de l’Église ou une étude approfondie de la Parole de Dieu, des documents fondamentaux, tels que les actes du Concile du Vatican II, les encycliques des Papes, les lettres des évêques de Madagascar, ou les récollections et les conférences de spécialistes. Ainsi, il aide ses membres à avoir le sens de responsabilité, le respect de la dignité humaine, le dialogue avec les autres (œcuménisme) et la bonne gestion du bien commun y compris la biodiversité et l’environnement.

Adhésion aux activités de l’Église et à la vie publique nationale

Mouvement intervenant au sein de l’église, le MCCP prend part active dans les principaux évènements organisés par l’Église ou le CEPAL (Commission Épiscopale pour l’Apostolat des Laïcs) ou l’appui matériel des paroisses ou d’autres associations ou mouvements au sein de l’Église.

En outre, les membres du MCCP sont convaincus du rôle actif du mouvement dans le processus de démocratisation. Ils sont conscients des rôles qu’ils doivent jouer en tant que gardiens et promoteurs de l’éthique et défenseurs des acquis de la démocratie, des libertés fondamentales et des droits de l’homme et de la femme. C’est une œuvre de longue haleine qui nécessite la mobilisation de tous les cadres chrétiens dignes de ce nom. C’est ainsi que certains membres du mouvement s’impliquent également dans les organisations de la société civile entre autres les organisations qui interviennent dans l’observatoire de la vie publique et celles qui participent dans l’observation des élections.

L’ouverture à l’international

L’internationalisation croissante des relations économiques, culturelles, politiques et géostratégiques conduit le mouvement à considérer certains problèmes qui se posent au niveau planétaire. La solidarité internationale est de rigueur dans la recherche d’alternatives et dans la mise en œuvre des solutions. Citons entre autres: la pauvreté et faim, les dettes, l’environnement, les droits de l’homme, la révolution technologique, la démocratie, la guerre et paix. L’ouverture au monde à travers les relations du MCCP avec des mouvements et associations d’autres pays (MCC) ainsi que des organisations internationales (Pax Romana, MIIC, MIEC, etc.) s’inscrit dans le cadre de la recherche d’une crédibilité et d’une connaissance réciproque des expériences des uns et des autres.

Défis et menaces

Si le MCCP n’était encore présent que dans 5 diocèses lors de son dernier congrès en 2017, nous avons mené le défi de couvrir tous les 22 diocèses pendant les 3 années suivant le congrès. Un an après, il ne nous reste que 5 diocèses à faire : Maintirano, Morombe, Antsirabe, Ambositra et Taolagnaro. Lors de ce congrès, Laudato Si a été décortiqué et le MCCP s’est engagé à mener des actions concrètes dans toute l’île pour la mise en œuvre des directives du Saint Père pour la sauvegarde de la maison commune.

Comme toute église catholique en Afrique, l’église à Madagascar n’est pas l’abri des proliférations des sectes et l’islam. La pauvreté sévit toujours à Madagascar : la corruption est un danger permanent pour tous les chrétiens et même pour les cadres chrétiens.

 

 

 

Vous n'êtes pas autorisé à poster des commentaires