Click on the flag to choose the language.

"Nous devons préserver la dimension paneuropéenne du Conseil de l’Europe"

SESSION DE L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRESTRASBOURG24 JUIN 2019

« Alors que nous célébrons le 70ème anniversaire du Conseil de l’Europe, nous pouvons mesurer les progrès accomplis depuis 1949 et le caractère plus que jamais indispensable de cette organisation pour promouvoir nos valeurs communes, et favoriser le progrès économique et social sur notre continent », a déclaré Amélie de Montchalin, Secrétaire d'Etat française chargée des Affaires européennes, représentant la Présidence française du Comité des Ministres, s’exprimant aujourd’hui devant l’Assemblée.

Mme de Montchalin a salué le « dialogue étroit » existant entre l’Assemblée et le Comité des Ministres, une coopération qui « permettra au Conseil de l’Europe de continuer à faire vivre un espoir de progrès né en 1949 » et de « surmonter la crise actuelle ». Dans ce contexte, elle a souligné l’importance de rendre opérationnelle la nouvelle procédure conjointe, qui permettra de « réagir de manière plus efficace, claire et coordonnée lorsqu’un Etat membre manque à ses obligations statutaires ». Une fenêtre d’opportunité est « ouverte, et nous devons la saisir, collectivement, afin de préserver la dimension paneuropéenne du Conseil de l’Europe », a-t-elle déclaré.

Dans son allocution, Mme de Montchalin a également évoqué les principaux développements intervenus au Comité des Ministres depuis sa dernière session le 17 mai à Helsinki, et a annoncé un certain nombre d’évènements organisés dans le cadre de la présidence française au regard de ses priorités, à savoir : préserver et consolider le système européen de protection des droits de l’homme – rappelant que le système de la Convention européenne des droits de l’homme était un acquis sans équivalent dans le monde – promouvoir l’égalité et le vivre ensemble, et répondre aux nouveaux défis en matière de droits de l’homme et d’Etat de droit, notamment dans le champ du numérique et de l’intelligence artificielle.