Click on the flag to choose the language.

Pourquoi ?

Proposition du Midade pour une coopération entre mouvements internationaux d'action catholique.

          Pourquoi ?

  • Devant la difficulté à trouver des prêtres pour remplir le rôle classique d’aumôniers des équipes internationales et des mouvements…
  • Devant l’impérieuse nécessité de soutenir la réflexion des mouvements sur les plans théologique et pastoral, au regard de l’histoire de l’Eglise (fondation de l’action sociale, histoire des mouvements, concile Vatican II, textes actuels du magistère et de François)…
  • Il est nécessaire de se donner ensemble les moyens de réflexion, de formation, d’action et de représentation de nos organismes. Nos convictions communes doivent y aider…

Pour moi, la racine historique de nos mouvements se trouve dans le Sillon, que je considère comme le prototype de la JOC, aussi bien que la JAC, JEC, JIC, etc. C'était le premier mouvement d'utiliser la méthode d'enquête qui est devenu connu plus tard comme le voir juger agir. La définition classique de la démocratie formulée par le Sillon est :"le système qui porte au maximum la conscience et la responsabilité civique de chacun". Elle  se trouve intégrée dans la définition des mouvements d'AC formulée en Apostolicam Actuositatem.

Mots clés en français

Des enfants libanais accueillent des enfants réfugiés syriens.

            Dans le cadre de la coopération entre les MIACS* (Mouvements Internationaux d’Action Catholique Spécialisée) initiée le 17 Juin 2014, nous nous sommes réunis les 22 et 23 Mai 2015, accueillis par la JOC France à son siège parisien. Nous avions 3 questions :

- Quelle est la pertinence actuelle de nos intuitions fondatrices presque centenaires ? (partir des réalités humaines, l’option préférentielle pour les pauvres, travailler par, pour et avec les personnes, articuler la Foi et la vie…)

- Comment se situer par rapport aux évolutions post conciliaires de l’Eglise et le message du pape François ?

- Comment rendre cet héritage commun fructueux pour le monde d’aujourd’hui ?

TEMPS DE PRIERE : (Maryse Robert). Texte sur la Paix.

Introduction : ça fait un an en juin 2014 que le MMTC et le MIAMSI ont démarré cette dynamique. Mais cela a existé avant sous la forme de la conférence des OIC.

Pourquoi cette rencontre : nous sommes héritiers d’une tradition qui a été considérable et qu’il ne faut pas perdre. Mais est-elle toujours pertinente pour aujourd’hui ? quels mots utilisons-nous?. Ex : Action Catholique est comprise comme "s’occuper des pauvres" ou "manifester dans la rue".

Dans l’Eglise, les communautés nouvelles se sont développé et voulaient peut-être remplacer l’Action Catholique. Sachant que les autorités leurs donnent plus de place et semblent nous ignorer. Comment retrouver notre pertinence et notre place dans l’Eglise?

     Les mouvements catholiques internationaux renforcent actuellement leur coopération en ce qui concerne la présence dans les institutions internationales, les réflexions thématiques, les prises de parole…. Ces mouvements ont une longue histoire liée à l’action catholique spécialisée et ont exercé une influence considérable sur la société et dans l'Eglise catholique. Ils vivent maintenant dans un contexte très différent de celui de leur origine. Sont-ils encore pertinents aujourd’hui? Quel est leur charisme propre par rapport aux mouvements laïcs nés après le concile ? Nous aborderons cette question lors de notre rencontre des 22 et 23 mai 2015.

Nous approfondirons la proposition commune des mouvements et son actualité d’un point de vue pédagogique, spirituel, politique. Comment se situent-ils face aux défis du monde actuel ? Comment accueillent-ils les initiatives du Pape François ?