Click on the flag to choose the language.

 Chrétiens et musulmans, à propos de l'Evangélisation  Revue de la Maison Islamo chrétienne n°22 Eté 2012

Question : Dans son encyclique Redemptoris missio le pape Jean Paul II rappelait que « le salut vient du Christ et que le dialogue ne dispense pas de l’évangélisation ». (55) Un lecteur nous écrit que la tâche du dialogue semblerait l'emporter sur la mission d'Evangélisation ». Que veut-il dire ?

 

Michel Jondot. Ce ne sont plus les musulmans qui sont visés, mais les chrétiens, en l'occurrence Christine et moi. Je ne suis pas sûr de ce qu'il sous-entend et, s'il lit ce texte, je serais heureux qu'il réagisse. Il est vrai que les chrétiens sont en face de deux exigences. D'un côté ils sont invités à nouer des relations avec les non-chrétiens : c'est ce qu'on appelle le dialogue. D'un autre côté, Jean-Paul II et Benoît XVI à sa suite, ont pris conscience que disparaissent les valeurs évangéliques qui ont fait l'Europe. C'est pourquoi ils parlent d'une « nouvelle Evangélisation ». Ce mot est ambigu. Dans la cohérence de certains chrétiens, « évangéliser » signifie « convertir » ; pour beaucoup d'autres, « évangéliser » consiste à rendre l'Evangile présent, efficace. Un professeur de lettres, ancien prof de Khâgne à Henri IV, me faisait remarquer que les verbes se terminant en « iser » désignaient l'acte de rendre effectif un type de réalité. Actualiser c'est rendre effectivement actuel, concrétiser c'est rendre effectivement concret. Lorsqu'ensemble on essaie de trouver un appartement à un sans-abri, des papiers à un clandestin, du travail à un chômeur, un métier à des femmes maghrébines, à mes yeux nous évangélisons, nous rendons effective l'action de l'Evangile. Notre interlocuteur oppose le dialogue à l'Evangélisation. Il nous a mal compris. A mes yeux de chrétien, répondre à l'appel d’Abssi qui m'invite à agir avec lui au service des plus pauvres c'est bien du dialogue et un dialogue qui ne l'emporte pas sur la mission d'évangélisation mais qui en est inséparable.

Mohammed Benali, (responsable de la Mosquée « Ennour » à Gennevilliers). Au Maghreb, les Evangélistes ont converti plus de 40 douars. C'est cela que certains chrétiens appellent Evangélisation ? A mes yeux, il s'agit plutôt de colonisation.

Saâd Abssi, Président de "La Maison islamo chrétienne). Avouez que pour un pays dont la cohésion sociale est religieuse, pareil comportement est difficile à accepter. Il y a de quoi déséquilibrer la paix intérieure d'un peuple. Les catholiques le comprennent d'ailleurs et n'ont pas de comportement prosélyte. Ils se mettent au service d'un pays qu'ils aiment ; on en a vu le témoignage à propos des moines de Tibhirine. Ceux-ci n'ont pas fait de conversion. Faut-il les accuser d'avoir manqué de respect à l'égard de l'Evangile ? La plupart des Algériens font la distinction entre ces deux sortes de chrétiens.

 

 

Vous n'êtes pas autorisé à poster des commentaires