Click on the flag to choose the language.

8 Mars 1964

Les Mouvements suivants :  Jeunesse Ouvrière Chrétienne Internationale, Jeunesse Etudiante Chrétienne Internationale, Mouvement International de la Jeunesse Agricole et Rurale Catholique, Commission Internationale Coeurs Vaillants - Ames Vaillantes, Mouvement International d'Apostolat des Milieux Sociaux Indépendants, Fédération Internationale des Mouvements Agricoles et Ruraux Catholiques, Mouvement Mondial des Travailleurs Chrétiens, préoccupés des suites à donner, dans le cadre du Schéma Conciliaire "De Apostolatu laïcorum", au plan de l'organisation du laïcat près du Saint Siège, ont réfléchi ensemble à ce sujet. A la suite de leur travaux, ils se sont mis d'accord pour présenter une proposition. Avant de l'exprimer ils estiment utile d'exposer les raisons qui la motivent.

I - Exposé des motifs

1°- La mise en place éventuelle d'un organisme représentant l'apostolat des laïcs près du Saint Siège constitue une nouveauté. La solution à intervenir ne dépend pas d'un passé qui aurait ses exigences. C'est donc dans une perspective également neuve qu'il semble indispensable d'entreprendre la construction organique du laïcat.

 

2°- L'expression apostolique a beaucoup mûri et s'est beaucoup développée depuis une vingtaine d'années. Par le fait même la nature des exigences d'une action apostolique s'est trouvée précisée et la distinction apparaît de plus en plus nettement entre les organismes d'inspiration chrétienne à buts temporels, ceux qui mettent en oeuvre une action caritative ou sociale, ceux qui se réfèrent à un souci prioritaire de spiritualité, à d'autres aspects (culture, éducation, etc...) et ceux qui se rattachent à la conception de l'action catholique proprement dite, même sans en porter toujours le nom. Dans ce dernier cas une distinction se fait jour entre l'action catholique à caractère diocésain et paroissial et l'action catholique spécialisée de milieu.

   Ainsi apparaissent à la fois la multiplicité des formes apostoliques et leur diversité. La réalité de leur existence, leurs buts spécifiques ne doivent pas conduire à une uniformité d'expression qui serait source d'équivoque et parfois hélas susceptible de conflits. Dans plusieurs pays une relation harmonieuse existe entre ces différentes formes d'apostolat, basée sur un souci de connaissance et d'estime réciproques et sur celui de permettre le développement des forces vives de l'action apostolique.

3°- La détermination du rapport entre hiérarchie et laïcat est l'un des phénomènes les plus originaux et intéressants qui soient et constitue également une nouveauté.  Sans vouloir intervenir abusivement dans cet aspect du problème, il apparaît aux mouvements sus-désignés que la décision à prendre doive tenir compte des faits suivants :

Distinction entre temporel et apostolat.

Climat de confiance né de l'expérience des rapports entre hiérarchie et laïcat.

Respect de la mission apostolique confiée aux laïcs, avec ce que cela suppose de liberté pour son exécution.

Mise en oeuvre de la collégialité épiscopale en tant qu'elle puisse s'appliquer spécifiquement à ce domaine.

Surtout place de plus en plus grande parce que de plus en plus vraie et en même temps de plus en plus nécessaire du dialogue à partir du concret de la vie.

Rôle éminemment pastoral de cet organisme.

II - Proposition pratique

1°- Le rôle de l'organisme à créer ne doit pas être de substitution ni de suppléance des mouvements. Il doit être 1'émanation de ceux-ci, constituer un haut lieu d'échange et de communication ou s'exprimera la réalité de la vie apportée par les mouvements.  Ce ne doit pas être un cénacle fermé composé de quelques initiés ou privilégiés. Il doit être l'occasion pour tous les mouvements de s'imprégner davantage de la vie de l'Eglise et de faire connaître à l'Eglise ce qu'est la vie du monde.

2°- L'organisme en question devrait se composer des grandes familles apostoliques sous leurs diverses formes :

- Action catholique diocésaine et paroissiale.

- Action catholique spécialisée dans les milieux sociologiques.

  • monde ouvrier, rural, indépendant chez les adultes
  • jeunesse ouvrière, rurale, étudiante, indépendante
  • monde de l'enfance.

La représentation de cette "famille" devrait tenir compte de la diversité et de l'originalité de sa forme apostolique.  Action Catholique à caractère professionnel - Mouvements de spiritualité et de piété - Action caritative - Action sociale - Mouvements d'éducation - Action professionnelle chrétienne

Une place spéciale devrait être faite aux O.I.C. en raison de l'importance de cette institution et de son caractère représentatif.

3°- Pour permettre à cet organisme de tenir son rôle, il faudrait envisager la réunion de ses membres deux fois par an, par exemple, et en limiter le nombre à une vingtaine de personnes.

4°- Si la nécessité apparaissait de créer un secrétariat pour assurer l'exécution du travail, celui-ci ne devrait exister que comme service du Comité et en dépendance^directe de lui.

 

NOTE DE TRAVAIL AU SUJET D'UN ORGANISME PERMANENT DU LAlCAT AUPRES DU ST-SIEGE

Les notes suivantes résument les conclusions des échanges de vues d'un groupe de dirigeants généraux des mouvements internationaux suivants : Jeunesse Ouvrière Chrétienne Internationale, Jeunesse Etudiante Catholique Internationale, Mouvement International de la Jeunesse Agricole et Rurale Catholique, Commission Internationale Coeurs-Vaillants Ames-Vaillantes, Mouvement International d'Apostolat des Milieux Sociaux Indépendants, Fédération Internationale des Mouvements Adultes Ruraux Catholiques.

1. DE QUOI S'AGIT-IL ?

Ceux-ci souhaitent que ces notes puissent servir d'amorce à une étude approfondie sur la question d'un organisme permanent du laïcat auprès du Saint-Siège.  La création d'un organisme permanent du laïcat auprès du Saint-Siège relève d'un problème pastoral d'une importance et d'une actualité indéniables. Le problème nous semble se situer sur trois plans principaux :

-   la découverte et la mise en valeur de le mission propre et des tâches spécifiques des laies dans l'Eglise d'aujourd'hui

-   les formes institutionnelles à promouvoir progressivement pour réaliser un dialogue effectif et efficace .

-   la nécessité vitale d'assurer une présence directe et permanente du laïcat auprès de la Hiérarchie et en particulier auprès du Saint-Père ;

La mise en place de cet organisme représentant l'apostolat des laïcs auprès du Saint-Siège constitue une nouveauté. La solution à intervenir ne dépend pas d'un passé qui aurait ses exigences. C'est donc dans une perspective également neuve qu'il semble indispensable d'entreprendre la construction organique du laïcat.  La question d'un organisme permanent ne se pose d'ailleurs pas seulement au niveau du Saint-Siège mais aussi a celui des diocèses et des conférences nationales et régionales qui se multiplient. L'étude devrait alors être réalisée dans une perspective d'ensemble.

2. UN OBJECTIF PRECIS.

     Communauté des chrétiens et institution hiérarchique, l’Église est incarnée dans le monde pour y être un levain de rédemption et de sanctification. Dans cette mission globale, l'action des laïcs et celle du clergé sont indissociables, mais il y a des tâches spécifiques qui reviennent plus directement aux uns et aux autres. L'évolution du monde, par ailleurs, tend à amplifier considérablement l'étendue et l'importance décisive pour l’Église des tâches spécifiquement laïques et donc des activités et des institutions du laïcat. Il en résulte pour ce dernier la nécessité d'une organisation adaptée. C'est ce que s'efforcent d'accomplir les différentes mouvements d'apostolat de milieux.

      Il apparaît que le développement du laïcat demande qu'une place progressivement plus large lui soit faite dans les cadres institutionnels de l'Eglise.  Une telle présence du laïcat auprès du Saint-Siège aidera aussi puissamment l'ensemble du clergé et des chrétiens à prendre conscience de leur caractère universel, catholique, dans un monde qui s'universalise de plus en plus.

     Par l'institution qui est à l'étude, un dialogue organique s'établirait entre la hiérarchie de l'Eglise et le laïcat organisé. Ce dialogue pourrait comporter les deux aspects suivants :

- les représentants autorisés du laïcat informeraient d'une manière naturelle le Pape, ses collaborateurs immédiats et les institutions centrales de l'Eglise, sur l'évolution du monde, les problèmes et les aspirations des chrétiens et des non-chrétiens, l'action du laïcat dans le monde et dans l'Eglise avec ses difficultés et ses résultats.

- en même temps, grâce à ces contacts directs, dans un esprit de foi, les représentants du laïcat s'imprégneraient toujours davantage de la pensée, et des orientations fondamentales des pasteurs de l'Eglise.

Du dialogue, ainsi institutionnalisé, naîtraient les conditions d'une participation efficace et harmonieuse du laïcat à l'élaboration d'orientations concrètes dans les domaines relatifs à l'action du laïcat, ainsi qu'aux institutions religieuses et profanes qui les concernent. 

3. DES INSTRUMENTS APPROPRIES.

Pour assurer ce haut-lieu de dialogue, il semble que le moyen le plus approprié serait un Conseil du laïcat auprès du Saint-Siège. Ce Conseil susciterait un secrétariat comme organe d'exécution.  Afin de permettre le dialogue dans le sens défini dans le paragraphe ci-dessus, noue suggérons que la hiérarchie assure auprès du Conseil une représentation composée, d'une part, par un délégué du Secrétaire d'Etat, d'autre part, par l'un ou l'autre représentant du Collège Episcopal universel. Des contacts organiques devront être établis avec les Congrégations romaines intéressées à l'apostolat des laïcs.  La mission du Conseil serait précisée dans le sens suggéré au paragraphe 2 ci-dessus. Les tâches du secrétariat seraient à déterminer en conséquence.

4 UNE EXIGENCE ESSENTIELLE : LA REPRESENTATIVITE.

     La composition de ce Conseil doit être, dans toute la mesure du possible, représentative du laïcat de toute l'Eglise. Toutefois, le caractère actuel de l'évolution du monde nous semble demander qu'il soit accordé, dans ce Conseil, une place prioritaire à l'apostolat organisé.  Sans préjuger de la physionomie définitive que ce Conseil pourrait prendre, il noue apparaît opportun de proposer ici deux orientations concrètes : 

a ) représentation des différentes formes d'apostolat :

  • paroissiales et diocésaines.
  • par milieux (enfants, jeunes et adultes ):rural, ouvrier, indépendant,étudiant, mouvements de spiritualité et de piété  etc...

b) représentation des différente domaines d'activité du laïcat :

- l'éducatif, le familial, le professionnel, etc...

5. CONCLUSION

En conclusion de ces notes, dans lesquelles nous nous sommes limites volontairement à l'essentiel, nous souhaitons que les différents types d'action apostolique et des représentants des différents continents soient consultés sur l'opportunité de l'institution projetée, sa conception et son fonctionnement.

Mai 1964

Vous n'êtes pas autorisé à poster des commentaires